photo Départ de la Solo Normandie - Crédit Agricole 2018

Les 22 Figaro Bénéteau 2 engagés sur la Solo Normandie – Crédit Agricole 2018 se sont élancés de Deauville aux environs de 14h ce lundi.

En fin de matinée, les solitaires ont largué les amarres pour rejoindre la zone de départ ; une petite brise d’Est et une mer plate les accueillent le temps d’installer le plombage de leur moteur et de manger une dernière collation au calme.

Le Comité de course prend ses repères. Le vent est oscillant, les effets de site au fond de la Baie de Seine se font sensibles dans ces conditions météo. Peu après 13h, la brise est toujours d’Est, à 8-10 nœuds . Les bouées de dégagement et de bout ligne de départ sont mouillées. La procédure est entamée et … bascule de 90° ! Le vent est rentré du Nord en se renforçant un peu. On arrête tout et on réinstalle la ligne. Finalement, il n’y aura pas de bouée à virer pour le bord de dégagement, la première marque de parcours officielle étant idéalement située.

Vers 14h, le coup de canon retentit !

départ 2 @L.Travert

Bon départ pour tous les skippers ; Eric Delamare est audacieux et son Région NORMANDIE prend sûrement le meilleur d’une courte ‘tête’. La moitié de la flotte emmenée par les leaders du Championnat de France Élite Course au Large choisit, et garde, la gauche du plan d’eau pour rejoindre la cardinale Semoy. Bonne option, premier à pointer l’étrave à cette première marque : Bretagne-CMB Performance de Sébastien Simon, suivi de CUSTOPOL d’Alexis Loison, et PERLES DE ST BARTH de Ronan Treussart. 4ème à passer Groupe ROYER d’Anthony Marchand devant Espoir CEM-CS Pierre Quiroga 5ème et EVERIAL avec un Tanguy Le Turquay agressif à l’enroulement…

Les voiliers se succèdent à la bouée sans incident. Beaucoup installent tangon et spi car les prévisions météos indiquent, qu’une fois dégagé du site de départ, le vent s’orientera davantage au Nord-Est. On anticipe la manœuvre à venir…

bouée 1 @L.Travert

Après Semoy, Cap vers Ouistréham

C’est Alexis Loison qui le premier envoie son spi ; il n’a pas attendu et navigue au largue très serré, il préfère toucher avant ses adversaires les bénéfices de quelques petits degrés lorsque la ‘droite’ arrivera sur la flotte.
La pression monte, quelques skippers finissent plus ou moins rapidement  par suivre le mouvement ; une heure après le départ, la moitié des Figaro Bénéteau 2 portent le spi.

A la seconde marque, il y a peu d’écart entre les concurrents et sans pointeur sur place il est aventureux de désigner le leader.

L’organisation et la direction de course font route vers Diélette pour l’embarquement prévu en soirée. Objectif : rejoindre la bouée Blanchard, à proximité de l’île anglo-normande de Sark, pour un pointage officiel et l’annonce du choix du parcours de fin de course.

spi custo pol @L.Travert

3ème marque de parcours : la bouée d’atterrage du Havre

Depuis la fin d’après-midi, les 22 concurrents tirent des bords contre le vent pour aller virer la bouée A5 à Antifer. Un louvoyage à contre courant, légèrement perturbant côté vitesse mais la brise se maintient et la flotte progresse.

D’après la cartographie du début de soirée : Alexis Loison vient de passer la A5 en tête, son CUSTOL POL a une petite avance sur ses poursuivants.  En 2ème et 3ème, on voit Sébastien Simon Bretagne-CMB Performance et Pierre Quiroga Espoir CEM-CS, bien difficile de donner un ordre…

La flotte  évolue rapidement, allure débridée et pression pour traverser la baie, tout droit vers le Nord-Cotentin.

Le timing se  complique pour la suite !

En effet, si la brise est bien présente ce soir, il faut s’attendre à un ralentissement cette nuit : les tendances météo prévoient des conditions légères après minuit…

ETA à la bouée Blanchard ? A l’aube ? un routage nous indique 8 h du matin…

Nuit de veille sur la carto. pour l’organisation !

Crédit Photos : ©LaurentTravert

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.