Peu après 13h, les 15 Figaro Bénéteau² ont largué les amarres au port du Hérel. Dans la foulée, les skippers effectuent l’auto-plombage des moteurs et autres éléments qui ne doivent pas être déplacés durant la course, avec le jaugeur Jean-Louis Jaouen qui grimpe sur des bateaux, à ses risques ;),  pour contrôler la bonne mise en place des plombs.

Comme prévu, les casiers sont nombreux devant Granville, et les bateaux de pêche rentrent ou sortent avant la fermeture des portes prévue en milieu d’après-midi… La zone de départ sera donc  placée plus au large.

14h : la pluie a remplacé la bruine et la visibilité se réduit sur le plan d’eau, le comité de course finit d’installer la ligne et la bouée de dégagement. Pas de complication pour démarrer la procédure de départ, le vent est stable et établi à une dizaine de nœuds.

14h30 : Signal d’avertissement envoyé… Les voiliers se dirigent tranquillement vers la ligne ; des aller-retour, certains se placent clairement. Dans la minute (avant le coup de canon), ça borde, les concurrents se regroupent, lancent leur bateau.

14h38 : Bon et beau départ de la 7ème édition, un peu ‘chaud’ tout de même, avec des skippers “raisonnables mais engagés”.

Un petit groupe, lancé du côté du comité ou en milieu de ligne, choisit de partir à droite pour virer la bouée de dégagement. Mais, c’est la gauche du plan d’eau qui paye ; Alexis Loison avait opté pour ce choix avant même le coup d’envoi en partant en bout de ligne, protégeant la gauche. Il prend un très bon départ à la bouée et peut virer, dégagé, quand il le souhaite… Et, c’est bien son GROUPE FIVA qui arrive en tête à la marque de  dégagement. En seconde position, le bizuth Pierre Quiroga sur SKIPPER ESPOIR CEM. Arnaud Godart-Philippe FAUN ENVIRONNEMENT est le 3ème à passer. Le reste de la flotte enroule chacun à leur tour, assez groupé, avant de s’élancer vers le large. Direction baie de Saint-Malo, avec en ligne de mire la bouée Banchenou, prochaine marque de parcours qui devrait être atteinte en fin de journée.

Dès ce soir puis cette nuit, des choses intéressantes vont se produire avec un vent qui va fluctuer en force et en direction : des coups seront à jouer sur la route (aller) vers Lower Head à l’Est de Guernesey et le retour vers Les Minquiers. En attendant, le favori de l’épreuve Alexis Loison, Vice-Champion de France de Course au Large en Solitaire, a fait parler son expérience et sa vitesse en ce début de Solo Normandie !

départ Solo Normandie 2016
Départ de la Solo Normandie. Le 12 Mai à 14h30 les quinze skippers s’élancent dans une dizaine de noeuds sur un parcours de 280 milles. Arrivée au Havre prévue pour les premiers dans la matinée de samedi.