photo arrivées Solo Normandie - Crédit Agricole 2018 @J.O.

Jour 2 de la Solo Normandie – Crédit Agricole 2018

Des Îles anglo-normandes à la Jument des Héaux au largue sous spi, est une course de vitesse, de conduite du bateau ; un moment où la gestion du sommeil et l’alimentation depuis le départ se font ressentir…

Les leaders de la flotte, expérimentés du circuit Figaro Bénéteau 2 et de la course en solitaire, ont su gérer la fatigue encaissée lors du coup de vent de la veille. Ils maîtrisent l’allure, ont la lucidité et les clefs pour faire avancer leur voilier.
Un bord qui sera surtout marqué par l’abandon d’Anthony Marchand qui est passé tout près du démâtage après la rupture d’une pièce au niveau du 2ème étage de ses barres de flèches.

Fin d’après-midi, des Héaux de Bréhat à Granville :

La renverse des courants a déjà eu lieu. La flotte s’est resserrée, et tire des bords à la côte bretonne, au près. Puis le vent adonne et les skippers peuvent renvoyer leur spi, grand ou petit selon la casse de la nuit dernière…

Vient un long bord de largue serré jusqu’à l’entrée en baie de Granville.
Une petite dizaine de nœuds de vent de secteur Nord, comme prévu par les fichiers météo.,  propulse la flotte vers l’arrivée.
Objectif : couper la ligne d‘arrivée avant la renverse des courants du milieu de nuit !

Ces dernières heures de la Solo Normandie – Crédit Agricole sont marquées par une masse orageuse à la côte qui occasionne de drôles d’effets sur la zone d’arrivée : une impression de « pétole » qui s’installe au vu de la mer d’huile ou presque. Pourtant 4 à 6 nœuds de vent accompagneront l’ensemble des skippers jusqu’à la ligne !

Grosse bagarre pour le leadership en tête de course :

Xavier Macaire et Pierre Quiroga attaquent mais au final, c’est toujours Alexis Loison qui l’emporte ! Ils auront tenté toute la journée de déborder le Cherbourgeois, sans succès… comme on a pu le constaté sur la cartographie.

Puis,  grosse frayeur pour les premiers à 6 milles nautiques de la ligne !
Alors que CUSTO POL, SNEF  et ESPOIR CEM-CS sont en approche de l’archipel de Chausey, le vent tourne un peu à droite en mollissant, les skippers voient les poursuivants fondre sur eux, angoisse du coup de Trafalgar de fin de course lorsqu’on a mené la danse depuis près de 24 heures.
Affalage des spis, les derniers milles se feront au près dans une brise légère. Un premier groupe de onze coureurs franchit la ligne d’arrivée en trois quart d’heure avant une courte période de calme.

soirée d'arrivée @J.O. Solo Normandie CA

A 22h27’42” CUSTO POL franchit la ligne relativement détaché des poursuivants

Alexis Loison est le grand vainqueur de la Solo Normandie – Crédit Agricole 2018, après avoir mené la course depuis les premières heures. En grande forme cette saison, le second du Championnat de France Élite Course au Large avant l’épreuve, s’est imposé sans contestation sur son terrain de jeu. Franc dans ses options y compris lorsqu’il est leader, le skipper cherbourgeois dispose d’une grande confiance en son bateau et sa vitesse, et dans ses choix. Alexis Loison remporte la Solo Normandie pour la troisième fois (après 2016 et 2012)  !

SNEF se présente à 22h35’06” ; Xavier Macaire se classe 2ème heureux de sa course, et sans regret,  magnanime le Sablais commente : « Alexis était intouchable, on a tout essayé avec Pierre [Quiroga] pour le doubler »

Puis à quelques longueurs, après un virement de recalage, ESPOIR CEM-CS coupe la ligne à 22h38’30” ; Pierre Quiroga tout sourire termine 3ème !

Une compétition acharnée :

De belles remontées, Gildas Mahé par exemple BREIZH COLA  4ème à l’arrivée, et des places gagnées-perdues au sein de la flotte jusqu’à l’arrivée, comme on peut le voir dans les temps de passage de la ligne : peu d’écart, il n’est pas rare d’avoir deux, voire trois, concurrents dans la même minute comme Alan Robert SEACAT Services et Martin Le Pape MACIF Skipper 2017, 9ème et 10ème. Ou encore pour les 6,7, et 8ème places : Charlie Dalin MACIF Skipper 2015,  Sébastien Simon Bretagne-CMB-Performance et Ronan Treussart  LES PERLES DE ST BARTH se tiennent en 55 secondes.

De même, dans le deuxième groupe de Figaro Bénéteau 2 (du 12ème au 17ème ), les skippers arrivés peu après minuit à la faveur d’un retour de brise de secteur Sud  ont régaté jusqu’au bout. A l’instar de Pierre Leboucher GUYOT Environnement et Pierre Rhimbault Bretagne-CMB-Espoir séparés de 29 secondes…

Par ici => Ordre et heure des arrivées des concurrents – Classement provisoire avant Jury / Photos

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.